Crédit immobilier : taux historiquement bas

Taux d’intérêt à leur plus bas historique, baisse du taux directeur de la BCE, resserrement des conditions d’octroi de financement par les banques … L’actualité liée au crédit immobilier est particulièrement dense en ce milieu d’année. Alors que depuis le mois de janvier le recul des taux d’intérêt est spectaculaire (2,30 % à 2,80 % sur 15 ans et 2,85 % à 3,10 % sur 20 ans), les transactions au contraire ne décollent pas. Après la forte récession de la production de crédits immobiliers en 2012, l’année 2013 a été marquée par une reprise, retrouvant ainsi son niveau de 2012. Et au cours de ce 1er semestre 2014, la production de crédits est en progression rapide avec +14,9 % en rythme annuel. Le nombre de prêts bancaires accordés a également progressé (+22 %), malgré une forte augmentation du montant moyen des crédits accordés pour se situer aujourd’hui à 190 000 € alors qu’en 2013 nous étions à 180 000 € et en 2012 à 160 000 €. La durée moyenne des prêts a quant à elle fortement reculé depuis plusieurs mois en partie dû au repli de la primo accession sous le double effet de la dégradation du PTZ+ et du resserrement prudentiel des conditions des critères de financement des prêteurs de deniers. Dans le même temps les indicateurs de solvabilité de la demande se « redressent » : le niveau de l’apport personnel sur les 5 premiers mois augmente (+2,6 % en glissement annuel après une chute de -5,6 % en 2013). Cette « embellie » de solvabilité n’est certes pas liée à une quelconque augmentation du pouvoir...